Cocagne, pays d’abondance

COCAGNE, PAYS D’ABONDANCE

C’est l’explorateur français Nicholas Denys (1603-1686) qui donne à notre joli coin de pays le nom de Cocagne. Lors d’un de ses voyages d’inspection vers le milieu du dix-septième siècle, il doit séjourner pendant huit jours dans la région à cause de la mauvaise température. Il trouve la région tellement riche en poissons et en gibiers de toutes sortes qu’il l’appelle Cocagne ce qui veut dire pays d’abondance.

Avant la venue de nos ancêtres européens, les Micmacs, un peuple amérindien nomade, viennent pêcher dans la baie et dans la rivière de Cocagne.

Vers la fin du dix-septième siècle, des colons français s’installent en Nouvelle-France, principalement en Nouvelle-Écosse mais aussi au Nouveau-Brunswick et à l’Ile–du-Prince-Édouard. Lorsque l’Angleterre devient propriétaire de la colonie de la Nouvelle-Écosse par le traité d’Utrecht en 1713, les meilleures terres de ce territoire sont occupées par des Acadiens.

Lors de la déportation des Acadiens en 1755, beaucoup d’entre eux fuient et trouvent refuge à Cocagne, certains jusqu’en 1760.

Cocagne est officiellement fondée en 1767. À ce moment-là et jusqu’en 1784, elle fait partie de la colonie de la Nouvelle-Écosse. En 1784, à la suite d’une division du territoire de la colonie de la Nouvelle-Écosse, la colonie du Nouveau-Brunswick est créée et Cocagne est intégrée dans le grand comté de Northumberland. Puis en 1826, Northumberland est divisé et le comté de Kent est formé.

COCAGNE FÊTERA DONC SES 250 ANS EN 2017!

Cocagne est une charmante communauté à majorité acadienne qui s’est développée grâce à l’agriculture et à la pêche. Vous trouverez ici des gens accueillants qui croient en la force et en l’avenir de leur communauté. Les citoyens de Cocagne sont respectueux et protecteurs de la belle nature qui les entoure.

Lors d’un plébiscite tenu le 28 octobre 2013, les résidents votent pour que le district de services locaux (DSL) de Cocagne devienne une communauté rurale. Le 12 mai 2014, ils élisent leur premier conseil municipal. C’est donc tout nouveau et il y a beaucoup à faire mais les gens d’ici n’ont pas peur du travail et comme le dit si bien un slogan longtemps utilisé dans la communauté : si Cocagne veut, Cocagne peut!

Bienvenue chez nous.

N.B. Vous aimeriez en savoir plus sur l’histoire et le développement de Cocagne? Certains livres écrits par des gens de la région pourraient vous intéresser dont :

Cocagne 225 ans d’histoire, Flora Cormier, rédactrice (en collaboration), publié par le comité historique des ainés de Cocagne, ©1993, 342 pages